Prix du pétrole PDF

FTC étudie la manipulation des prix du pétrole Pourquoi les prix de l’essence refusent de glisser Allégement des ruptures d’impôt pour le gros pétrole Faire une différence.


ISBN: 2110047909.

Nom des pages: 210.

Télécharger Prix du pétrole gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

La multiplication du prix du Pétrole par 3,5 entre décembre 1998 et octobre 2000 a brutalement réveillé le souvenir des deux chocs pétroliers de 1973 et 1979. Elle a rappelé en même temps combien il reste difficile d’anticiper les évolutions du prix de ce produit, qui fait pourtant l’objet du plus important marché mondial de matières premières. Le rapport de Joël Maurice et les neuf compléments qui l’accompagnent examinent successivement la question du prix du pétrole dans une perspective de court terme, puis de moyen-long terme. Quelles sont les raisons du récent renchérissement du pétrole et comment le prix du baril pourrait-il évoluer dans les douze prochains mois ? L’analyse rappelle que la demande de pétrole est très peu sensible au prix et que l’offre de pétrole ne s’ajuste qu’avec une certaine inertie, de sorte que tout choc imprévu sur l’une ou sur l’autre entraîne de fortes variations de prix. La période récente est marquée par un retour en force de l’Opep. Celle-ci affirme vouloir maintenir dorénavant le prix du baril dans une fourchette de 22 à 28 dollars par baril ($/b) et a mis en place un dispositif d’ajustement de ses quotas, à intervalles réguliers de quelques mois, qui étayent la crédibilité de cette stratégie. Nous restons néanmoins exposés au risque de volatilité du prix du pétrole. Dans ce contexte, le rapport présente diverses suggestions en vue de réduire autant que possible l’ampleur ou les conséquences de cette volatilité. Quelles sont les perspectives d’évolutions du prix du pétrole à l’horizon 2010 ou 2020 ? Le rapport souligne deux problèmes principaux. Le premier est l’augmentation tendancielle des parts de marché détenues par l’Opep : l’augmentation prévisible du pouvoir de marché de l’Opep est-elle cohérente avec une prévision de prix du pétrole qui, en moyenne, resterait comprise entre 21 $/b (d’ici à 2010) et de 28 $/b (à l’horizon 2020) ? Cela supposerait une poursuite soutenue du progrès technique. Le second problème est le dépassement tendanciel des émissions de CO², par rapport aux engagements de Kyoto. Le rapport souligne à cet égard qu’il importe de mettre en œuvre, en même temps qu’une taxe (ou un mécanisme équivalent) sur les émissions de gaz à effet de serre, des politiques structurelles (visant notamment les transports collectifs et le ferroutage). Le rapport est commenté par Michel Didier et par Guy de Monchy.

Hargreaves Lansdown n’est pas responsable du contenu d’un article et de son exactitude. Des exemples historiques comprennent l’embargo de l’OPEP en 1973 en réaction à la guerre du Yom Kippour et à la révolution iranienne de 1979. Le pétrole est échangé à l’échelle mondiale et peut facilement passer d’un marché à un autre par bateau, pipeline ou barge.

L’essence à moteur totale fournie (l’indicateur de la demande de l’organisme) a atteint en moyenne 9 millions de barils par jour au cours des quatre dernières semaines, en hausse d’environ 3,3% par rapport à la même période il y a un an. Une coupe de production est la seule chose que l’OPEP a pour gérer le marché.  » Cette fois, cependant, le naissain est en train de déterminer quel est le meilleur niveau de prix pour la marchandise. Grâce en grande partie au schiste, les Etats-Unis produisent maintenant plus de brut que l’exportateur principal de l’Opep, l’Arabie saoudite.