La résilience familiale PDF

En revanche, Hawkins et Eggebeen (1991) caractérisent la famille blanche de trois générations comme aberrante: ni attendue ni préférée par ses membres en raison de sa violation des normes familiales blanches de l’indépendance.


ISBN: 2738120474.

Nom des pages: 201.

Télécharger La résilience familiale gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Lorsqu’on est frappé par un malheur, petit ou grand, c’est d’abord de sa famille, de ses proches, qu’on espère de l’aide. Mais, parce qu’il est lui-même très affecté par ce qui s’est produit, il arrive que l’entourage familial soit incapable d’apporter le soutien attendu. D’où, outre la difficulté de l’épreuve à traverser, une certaine fragilisation des lien. Comment faire pour que la famille, malgré les drames qui l’ébranlent parfois, puisse constituer cet environnement tutorant qui favorise le développement de la résilience individuelle? De quelle manière la qualité des attachements familiaux peut-elle être mise au service de la protection de chacun et de tous ? À l’inverse, à quel moment, et selon quels critères, est-il urgent de consulter un spécialiste et de le consulter tous ensemble ? Et si la famille était le lieu de résilience par excellence?

Plutôt que de conceptualiser la résilience comme un processus qui renforce et habilite les familles afin qu’elles puissent mieux élever des enfants, une vision plus globale de la résilience serait le processus de renforcement et d’autonomisation qui permet aux familles d’aimer pleinement et mieux les membres de la famille. Certaines études évaluant cette construction ont combiné les données entre les membres de la famille. Vous pouvez montrer à vos enfants comment réagir au mieux dans de telles situations.

Son mari a dû engager quelqu’un pour l’accompagner dans les camps afin d’assurer sa sécurité. Enfin, deux études suggèrent des niveaux de cohésion plus faibles parmi les familles d’enfants atteintes de cancer, l’une étudiant les enfants sous traitement (Morris et al., 1997) et l’autre des familles après traitement (Rosenberg et al., 2014). Dans l’ensemble, les résultats indiquent généralement des résultats résilients (c.-à-d., Une cohésion soutenue ou améliorée) du point de vue des parents. Ceci est aggravé par des effets néfastes sur la santé mentale, l’adaptation sociale et le comportement. Nous avons considéré que les familles étaient résilientes si elles retournaient à, ou maintenaient, ou atteignaient des niveaux de fonctionnement compétents après un diagnostic de cancer chez l’enfant.